Le jardin des Anges

Etes-vous de ceux qui demandent des signes et écoutent parfois les réponses de façon distraite ? Vivant dans l’impulsion du moment, on est tous un peu dans ce cas il faut l’avouer…

 

L’exercice Semafilo d’élévation que nous vous proposons est de prêter attention aux signes.


Mais il est aussi et surtout d’ouvrir notre esprit et de laisser cours à notre imagination. Cela va nous permettre de connecter entre elles toutes les interrogations auxquelles ces signes répondent. Et oui, dans notre tête, le discours intérieur prend souvent le dessus.
L’Univers lui, peut, par un seul signe, répondre à la multitude des interrogations.
L’élévation consiste donc à utiliser toutes nos ressources telles que la mémoire, l’imagination, l’analyse, l’inconscient..etc pour mettre en lien le signe reçu avec toutes ses origines (c’est à dire nos demandes, qu’elles soient conscientes ou pas!). Le tout sans préjugés ni limites d’aucune sorte.

Certaines personnes rationnelles nous taxeront peut-être de superstitieux . Quel dommage pour elles de ne pas laisser une chance à la Magie d’entrer dans leur vie terrestre !

Mais vous, au contraire,

laissez-vous porter comme dans ce petit récit….


« Aux confins entre légende et réalité, c’est donc à la frontière entre l’Italie et la France, qu’un jardin botanique peut justement devenir magique. Je vous parle là du Jardin d’Hanbury, dans la petite ville de Ventimille.

Cette légende nous parle d’un britannique passionné de botanique ( le pharmacologue Daniel Hanbury). Il parcourt le monde pour trouver les semences les plus variées. On l’imagine alors, au XIXeme siècle, en Sherlock Holmes des graines : de l’Asie à l’Amérique du Sud toujours prêt à braver les dangers pour les récolter.
Une fois sa collection réunie, il entame ensuite un périple à travers tout le Sud de l’Europe pour dénicher le micro climat propice à la germination de ses graines précieuses et au maintien des plantes tout au long des saisons.
Finalement il découvre un magnifique promontoire qui descend sur une mer calme, dans une baie protégée de Ligurie.
La première phase des gros travaux pour créer ce jardin botanique d’exception commence en 1867 sous la direction de Thomas Hanbury (le propriétaire des lieux, retraité de ses juteuses affaires en Chine) et se concentre sur la mise en place de la collection. Une seconde étape plus esthétique sera menée par ses descendants Cecil et Dorothy Hanbury. Aujourd’hui sont à l’œuvre principalement les jardiniers et chercheurs de l’Université de Genès afin que cet écrin multicolore prospère.

Les photos disponibles sur le Web peuvent vous donner une idée de la beauté du lieu. Mais avant tout, laissez-vous transporter par la simple liste des noms de différents espaces du Jardin et ce qu’évoquent en vous :
Le Kiosque Mauresque, La Pergola des Vignes, le Vallon sauvage, le petit Temple des Quatre Saisons, la Grotte des Stalactites ; l’Escalier des Amphores ; la Foret Australienne, la « nursery garden », l’Allée New Vista, la fontaine du Dragon, les jardinets, la terrasse des parfums, la maison du Soleil et le Gong Japonais… « 

Une Véritable épopée, me direz-vous mais

où est ce fameux signe, celui unique qui répond à tout?  

Celui que nous attendons tous ? le signe Semafilo ?

Avant tout, il faut revenir à ce que j’avais demandé à l’origine, avec la candeur de mon être
intérieur, la force de ma volonté et la persévérance du cœur ?
Eh bien, après avoir tant lu à son propos, vu reportages et témoignages , entendu parler de ce fameux Ange gardien qui nous protège et bien je l’avais prié d’un signe… enfin une ribambelle de signes !! Oui des signes de mon Ange Gardien !!!

  • mon enfant intérieur lui demandait une véritable apparition « en vrai » et en couleurs.
  • mon mental lui implorait de révéler tous les secrets de la Création
  • mes émotions attendaient déjà un élan du cœur qui fait monter les larmes aux yeux

mais rien, juste rien, peut-être un peu d’autosuggestion mais pas plus sincèrement, donc j’abandonnais quasi l’idée de le voir apparaitre un jour.

Parcourant donc avec insouciance ce jardin des merveilles en exclamant une série infinie de « Bellissimo », je rejoins notre petit groupe d’amis qui s’aventure dans sa partie inférieure, près du bord de mer. Le parfum léger des eucalyptus se mêle aux embruns, on en admire la hauteur. A l’improviste, notre ami, avec son petit air de ressemblance à G. Brassens (moustache et caractère
compris) sort de sa réserve et lance : « regardes, c’est drôle, les feuilles d’eucalyptus ressemblent à des ailes d’Ange ».

Ange ?! où ça ?!?!

je ne vois rien moi ! alors je recueille deux feuilles tombées au sol à la vas-vite car nous concluons la visite. Plus trop le temps de flâner, elles finissent toutes deux dans le dépliant touristique au fond d’un sac de femmes sans fond.

Miraculeusement arrivées intactes à la maison, je les oublie sur une pile de documents jusqu’à ce que je me décide de me lancer dans l’un de mes « ateliers artistiques ». J’utilise ce nom pompeux pour donner courage à mon petit moi créatif que tant d’années corporate et de négligence personnelle ont atrophié. Mais ne vous y trompez pas ! C’est donc avec le désarroi du débutant que souvent je commence ces Ateliers en amassant tous les petits morceaux de couleurs et matériaux dénichés au gré des coïncidences.
Et voilà que les feuilles d’eucalyptus apparaissent finalement ! Des ailes d’Ange … !!??
En le manipulant un peu, en effet, c’est vrai qu’elles y ressemblent !! surtout si on y ajoute sur le bout des ailes un peu du Blanc d’acrylique de ma modeste palette, et puis une tête en coquillage, coquillage offert justement par ces amis et encore, et encore.. bref un véritable portait d’Ange en 3D prend forme ! l’un des meilleurs Ateliers de l’Artiste en moi qui prend son envol !

Donc non seulement ma demande de manifestation a été exaucée de manière claire (c’est bien notre ami qui m’a parlé d’ange sans aucune autosuggestion de ma part) mais ce signe a généré de lui-même toutes les réponses :

  • mon enfant intérieur a reçu son image
  • mon mental a expérimenté son processus de création
  •  le résultat (y compris cet écrit) m’a offert de belles émotions..
La morale?

Vous l’aurez compris : c’est celle du début de notre histoire : le fait qu’un simple signe peut répondre à bien des attentes si on y prête attention, avec patience et ouverture d’esprit.

Et croyez Semafilo : le Jardin Hanbury vaut amplement le détour à lui tout seul !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.