A travers le monde

La toute première fois

Pour les Français de mon époque cela rappelle une chanson de Jeanne Mas, pour les italiens c’est plus “dolce vita” comme concept mais trêve de plaisanterie, car c’est l’authenticité et le sincère partage qui me poussent à vous écrire.

C’est donc de notre toute première Asana ensemble dont il s’agit :

et bien je vais vous raconter la mienne de « première » et pour le coup elle s’inscrit en plein dans notre thème de la libération.

  • Le contexte y est difficile: c’est l’année de mes 39 ans, je viens de subir 3 deuils de personnes proches dans ma famille (dont mon père) et une séparation avec mon compagnon depuis 11 ans… vous imaginez donc les émotions à fleur de peau…
  • L’état d’esprit est celui de la Manager (mon job) débordée qui lutte de front, qui n’accepte aucun compromis et n’écoute personne, ou presque, puisque j’accepte l’invitation d’une amie à essayer son cours de yoga (moi qui ne fais que courir tous les jours avec la musique à fond pendant 1 heure !)
  • Le décor est surréel: l’arrière boutique d’un magasin Bio. La petite salle, dans la pénombre et décorée des tissus indiens, ressemble à un cocon pour la dizaine de participants. Un vrai dépaysement par rapport aux immenses salles de meeting corporate !
  • La « Maestra » est petite et douce, comme un Yin qui compense mon Yang. Elle commence par une série de 3 OM («  le Mantra de tous les Mantras ») chantés en groupe, une habitude à chacune de ses leçons mais une petite révolution pour moi qui ne chante qu’à tue-tete en voiture.
  • L’Asana est simple mais c’est une vraie révélation.Une posture d’équilibre qui demande un peu de souplesse et d’inspiration pour ressembler à Shiva qui danse impassible au milieu du chaos.

Et là dans la concentration de l’exercice physique, la co-ordination avec le souffle et la recherche de l’immobilité guidée par la métaphore de ce dieu hindou, le flot de mes pensées s’arrête complètement.

C’est le calme de la concentration pour la toute première fois.

Bien sur cela n’ait duré que quelques secondes, le temps de me dire « Génial ce truc » et de tomber par terre, abasourdie par ce moment de véritable paix mentale.

Voilà, tout a donc commencé par un flash de Samadhi que je vous souhaite à tous d’éprouver.

Cela fait maintenant 8 ans que je pratique cette posture et souvent (pas toujours ) je retrouve ce focus qui me libère du tourbillon des pensées et des émotions.

Essayez l’une des Asanas d’équilibre 

Même très simples, les effets sont immédiats sur votre concentration, et puis recommencez encore jusqu’à ce que l’équilibre arrive à vous.

Ne cherchez pas la performance, faites de votre mieux et puis laissez aller… OM,OM,OM !
C’est à vous maintenant!

 

 

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.