La douche tibétaine

Aujourd’hui je viens de finir l’une de mes habituelles cartes d’entrée à la piscine du coin. Je nage 1,5Km chaque fois donc ce petit abonnement analogique vaut 30Km…

Au fil des longueurs, je me suis convaincue que j’avais au moins la légitimité de la constance pour partager avec vous une pratique qui libère sous des aspects inattendus.

Je vous passe donc les bienfaits “bateau” pour me concentrer sur des petites expériences surprenantes.

La première s’appelle la Douche Tibétaine… que vous pouvez pratiquer partout même dans les vestiaires de votre salle de sport, une invention SEMAFILO !

Dans un ouvrage très sérieux sur le bouddhisme, les effets pervers de l’anticipation du mental étaient décrits de façon pragmatique en insistant sur le fait que la seule idée « chargeait » notre expérience d’un filtre subjectif. Ceci jusque dans les petites actions/réactions du quotidien.

C’est donc le mental qui détermine fortement la qualité de l’expérience du corps et  cela, même à notre insu.
Tout ce grand concept, un peu fumeux pour moi, devait être testé avec un exercice très simple dans lequel on force l’esprit à ne pas anticiper les émotions liées à une sensation désagréable. Au contraire, on cherche simplement à noter de la manière la plus neutre possible la véritable réaction physique.

J’ai donc réfléchi à une réaction corporelle désagréable du quotidien pour l’analyser dans ces moindres détails.

Voilà donc que m’arrive à l’esprit la fameuse douche froide de la piscine !

Celle qu’on déteste avant même d’enfiler le maillot mais qu’on sait nécessaire pour être plus à l’aise ensuite dans le grand bain.

  • Fort(e)s de ces instructions bouddhistes sur les sensations, on se centre pour éviter au maximum les pensées parasites.
  • On respire amplement afin d’envoyer au corps un signal de relaxation et on se concentre sur ce souffle.
  • On regarde la douche avec détachement
  • On note simplement l’effet de la différence thermique du contact eau/peau.
  • Alors on est dans l’observation objective de la réaction. C’est-à-dire la chair de poule, la contraction d’un muscle..etc.
  • Et étrangement, la réaction perd de son intensité négative et devient un simple changement d’état du corps.
Essayez à chaque fois pour apprendre à reconnaitre quand votre mental vous ment et donc  pour libérer le corps  de son emprise…

Bon bain à tous et à très bientôt pour d’autres petites expériences aquatiques !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.