Voyages intérieurs

88 ans

Imaginez que vous avez 88 ans. Votre corps, votre esprit, vos émotions … à quoi tout cela ressemblera-t-il à 88 ans?

Difficile de se faire une idée ? 

Alors laissez Semafilo vous conter cette jolie rencontre avec Giovanna, 88 ans afin de comprendre que les années ne comptent pas vraiment.

Le mois de Juin scande le retour des piscines à ciel ouvert et ma préférée fait 50mt de long. On y nage comme dans les eaux turquoise des Caraïbes avec les rayons de soleil qui traversent l’eau et l’air chaud qui vous entoure. Les sensations sont tellement différentes après des mois de baignade couverte et de La douche tibétaine (cliquez pour voir cet article) ! On se sent porté par la masse d’eau, eau qui semble respirer au gré des éléments extérieurs.

Ce changement de cadre rend la nage un peu plus fatigante, du moins la première fois, car il faut se réapproprier ses habitudes et notamment celle de la longueur : 50mt c’est beaucoup plus fluide (car moins d’allers et retours) mais le souffle est un peu court.

Pendant une demi-heure, juste à côté on aperçoit une femme sportive même si âgée qui fait ses longueurs avec agilité. Au passage suivant, elle me regarde avec un sourire timide et me dit : « allez-y, vous êtes rapide vous, pas comme moi ». Ce à quoi je lui réponds « vous plaisantez ! j’espère aller aussi vite que vous quand j’aurais votre âge ». Son visage s’illumine d’une fierté bien méritée quand elle me confirme « vous savez, j’ai 88 ans.. »

Quoi ?! impossible !!

j’ai l’air tellement ébahie d’admiration qu’elle se confie « depuis 2 mois j’ai des palpitations quand je nage, je n’y arrive plus « 

Je l’interromps : « N’y arrive plus ?! Mais imaginez combien de personnes ne sont pas en mesure de nager 50mt, vous êtes un mythe ! Il faut absolument que vous vous remerciez pour en être capable ! » 

Je me présente et m’empresse de lui serrer la main !  Geste incongru mais il est à la hauteur de son exploit selon moi ! 

Elle me répond alors «  Oh, merci vous savez, ça m’ennuie tellement de ne plus pouvoir nager autant qu’avant »

Alors mon cœur ne peut s’empêcher de l’exhorter « c’est difficile ce travail d’acceptation de soi mais remerciez-vous Giovanna car vous êtes exceptionnelle ! »

Elle acquiesce et on se salue alors que sa nièce arrive à nos côtés, heureuse de cette reconnaissance étrangère qui aidera peut-être sa tante sirène à s’octroyer plus de bienveillance.

Elles sortent ensemble du bassin et je continue ma nage avec une énergie incroyable : celle d’une femme qui a 41 ans de plus que moi !

Et puis c’est le thème de l’acceptation des limites qui revient car même à son âge, celui d’un double infini (puisque le chiffre 8 représente l’infini dans la symbolique), on risque de tomber dans le piège de la performance. 

Alors que nous sommes parfaits, juste comme on est. Et si Giovanna ne le voit pas malgré sa forme physique hors normes, alors on comprend combien il est difficile de l’admettre dans l’ordinaire.

Semafilo vous incite donc à vous remercier

pour ce que vous êtes car chacun a quelque chose d’exceptionnel comme Giovanna. Prenons le temps de le reconnaitre avec gratitude. Et de partager bien sur dans nos commentaires !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.