1,2,3 le 3ème Asana

Shiva pour se libérer, Tadasana pour se construire:

Pour s’élever quoi encore ?

Oui je sais, l’Ego bien cadré vous réclame avec une logique insistante la troisième posture.

  • 1,2,3 comme dans une séquence linéaire, on se projette déjà à la prochaine étape en perdant contact avec le moment présent. On y est conditionné par un environnement au rythme frénétique mais dedans, en nous, le temps peut être circulaire, sans début ni fin.
  • 1,2,3 …Soleil ! c’est comme un jeu dans la cour de récré, on veut tout simplement aller de l’avant, arriver vite au but et recevoir notre récompense. C’est le petit piège de l’enfant intérieur qui refuse d’affronter les ressentis en profondeur.
  • 1,2,3 comme une marche cadencée où on n’a pas vraiment besoin de se poser de questions intérieures. On est si vite attaché au désir de faire qu’on en oublie souvent l’introspection. C’est le mental apeuré qui délègue à l’extérieur de soi ce qui devrait venir de l’intérieur.  
S’élever c’est d’abord un élan qui commence d’où nous sommes vraiment maintenant. 

(sur tous les plans : physique, émotionnel, mental, énergétique..etc).

Moi-même prise au jeu des 1,2,3 en concevant cette rubrique, cette fois je vous propose qu’ensemble on s’arrête juste là. On laisse tomber les conditionnements de toutes sortes et les attentes.

On ferme les yeux, on sourit à cette prise de conscience, on s’apaise.

Car vous le savez surement : Patanjali, l’auteur du texte fondateur Yoga Sutra, n’a jamais décrit véritablement de postures physiques précises. Il indique simplement :

Sthira Sukham, stable et confortable en sanscrit.
Que votre Asana liée à l’élévation soit donc le reflet de sa sagesse. 

A vous de choisir…

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.